Site Loader

Les Martins-pêcheurs me fascinent depuis ma première rencontre, il y a seulement 1 an, le long de la Saône, en Bourgogne. C’est donc très tardivement que je l’ai réellement découvert. Je l’ai évidement déjà aperçu avant ou plutôt j’ai aperçu une lueur bleue s’éloignant telle une flèche dans un cri strident. Leur apparence si colorée et le fait qu’il arrive si bien à rester caché et à l’abri des regards, sont devenus une sorte d’obsession.

La population de Martins-pêcheurs en France est constante toute l’année. Elle n’est renforcée que par l’arrivée des petits de la saison. Heureusement, je vis actuellement à coté de la Saône qui en héberge plusieurs même l’hiver, alors je passe beaucoup de temps à les attendre patiemment. Lors d’occasions où j’ai réussi à obtenir une proximité très intéressante (voir mes photos/vidéos prisent au smartphone sur mon compte Instagram), tout le temps passé à attendre en valait instantanément la peine.

Les Martins-pêcheurs se limitent aux cours d’eau ou points d’eau comme des mares ou des étangs. Cela peut sembler logique mais j’ai déjà rencontré des personnes pensant l’apercevoir en foret ou en prairie. Alors commencez votre recherche là-bas. Ils sont l’un des oiseaux d’eau les plus visibles en France. Les anciennes piscicultures sont un moyen extrêmement facile pour les observer.
Il existe également des affûts payants dans ces lieux. Ce qui permet de bonnes proximités avec un fond très dégagé pour faire ressortir au mieux votre sujet. Certains n’hésitent pas à cacher des bassins transparents au fond de l’eau en ayant pris soin de couper la queue des poissons prisonniers pour avoir des photos de Martins-pêcheurs en action de chasse dans un endroit précis.
De mon point de vue, ce sont des attitudes à dénoncer.
La facilité d’un affût payant ne doit pas permettre la torture ou la blessure d’animaux pour avoir sa photo…

Quand photographier les Martins-pêcheurs?

Comme je le disais, le Martin-pêcheur est présent toute l’année. Selon mes connaissances actuelles je trouve que c’est mieux entre le printemps et l’automne. La population plus importante et la répartition plus large en été signifient que vous êtes plus susceptible de les avoir près de chez vous. De plus, de nombreuses réserves qui abritent points d’eau vont offrir de multiples occasions de les observer.

En tant qu’espèce recherchée par des passionnées, de nombreuses réserves déploient des efforts considérables pour fournir de bonnes zones de nourrissage, offrant ainsi une vue dégagée aux visiteurs. Cependant l’hiver ne serait pas une saison à négliger. Le temps particulièrement froid qui provoque le gel de l’eau peut faire ressortir ses magnifiques couleurs et proposer de plus rares endroits de pêche, offrant plus de possibilités de l’observer en train de plonger et ressortir de l’eau avec un poisson dans le bec.

Lorsque le printemps arrive, nos oiseaux hivernants reviennent dans leurs aires de reproduction en Europe. À cette période de l’année, vous entendrez peut-être les appels en plein essor des mâles, un appel aiguë mais puissant pouvant être entendu à une distance d’une centaine de mètre. Un de mes sons préférés du printemps d’ailleurs 🙂

Lorsque les mâles essaient d’attirer sa compagne, vous pouvez voir leur vol extrêmement rapide et circulaire. Il n’est pas rare qu’une femelle intéressée le fasse savoir en se posant sur une branche proche d’un ancien nid et répondre au mâle. J’ai déjà fait l’expérience d’un mâle frôlant mon filet de camouflage pendant que la femelle lui répondait (voir la prochaine photo)

Astuces pour photographier les martins-pêcheurs

Hors affûts payants, préparez-vous à passer beaucoup de temps à observer et à attendre, car les Martins-pêcheurs passent la majorité de leur temps cachés dans des arbres feuillus à proximité de l’eau. De nombreuses opportunités ne dureront pas longtemps, notamment lorsque les oiseaux volent au-dessus de l’eau ou font du sur-place (C’est vraiment surprenant et magnifique). Je vous recommande fortement d’utiliser un trépied si vous photographiez des Martins-pêcheurs, car pendant que vous attendez, vous pouvez configurer votre appareil photo et préparer vos réglages lorsque votre sujet apparaîtra. Croyez-moi, c’est assez énervant de devoir attendre plusieurs heures, puis de rater une photo parce que votre appareil photo était posé à coté de vous!

J’en profite pour vous conseiller sur différents articles qui pourront vous aider comme :
Comment choisir entre un téléobjectif zoom ou une focale fixe?
Comment choisir son premier téléobjectif pour la photographie animalière?
Comment choisir facilement une tête de trépied photo?

L’utilisation d’un trépied minimise également le risque de mise au point automatique sur des branches à l’arrière-plan, ce qui peut se produire facilement, car malgré une couleur différentes, ils peuvent avoir le même contraste. J’ai remarqué, à force d’observation, que certains Martin-pêcheur semblent avoir une routine. Ils apparaîtront souvent au même endroit au même moment pendant quelques jours. Il est toujours rentable d’en tirer le meilleur parti, car cela ne dure pas éternellement!

Une approche éthique pour photographier les martins-pêcheurs

Cette espèce est menacée par la destruction des zones humides et la pollution des eaux de surface.
Le Martin-pêcheur d’Europe bénéficie d’une protection totale sur le territoire français depuis l’arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l’ensemble du territoire. Il est inscrit à l’annexe I de la directive Oiseaux de l’Union européenne. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l’enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu’il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l’utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l’acheter.

D’un point de vue personnel, je ne vous recommande pas de vous laissez tenter de cherchez leur nid, car ils sont très sujets aux perturbations! Cela tuerai d’office la prochaine génération.

Post Author: Fawn et Flore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *