Site Loader

Alors que la phrase «c’est le photographe qui compte, pas l’appareil photo» est souvent vraie, il faut tout de même remercier l’équipement utilisé.
Par exemple, photographier un oiseau à grande vitesse est presque impossible avec un objectif dont le moteur auto-focus est lent.
Avec ça à l’esprit, il est important de choisir avec soin votre premier téléobjectif et de faire le bon choix.

La première question que vous devez vous poser est la suivante: «A quel point suis-je passionné par la photographie animalière?». Si vous ne savez pas si cette pratique est faite pour vous, vous ne devriez pas dépenser tout votre argent dans les derniers objectifs haut de gamme. D’un autre côté, si vous êtes certain qu’il s’agit d’une véritable passion, il est sans doute logique d’acheter le meilleur téléobjectif que vous pouvez vous permettre. Ce type d’achat diminue les pertes financières à long terme dues à la mise à niveau continue des équipements au fur et à mesure que vos compétences s’améliorent.

La deuxième question est “Ai-je vraiment besoin des meilleurs objectifs?“.
Il est inutile d’acheter un objectif capable de techniques extrêmes (lumineux, moteur rapide, tropicalisé, etc.) si vous n’allez pas utiliser toutes ses fonctionnalités. Par exemple, si vous ne photographiez jamais de sujets se déplaçant rapidement ou en luminosité réduite, vous pouvez peut-être vous contenter d’un objectif moins lumineux.

Meilleure qualité d’image

La première chose que les gens attendent de leur équipement est de pouvoir produire une image bien nette. Cela est principalement dû à la qualité du verre de votre objectif, bien qu’il existe également d’autres facteurs. Par conséquent, plus vous dépensez, plus votre objectif sera capable de produire des images «nette». Évidement, il existe des exceptions à cette règle et il est donc important de visionner des exemples d’images de différents objectifs.

Focale fixe ou Zoom?

Les téléobjectifs existent sous forme de focale fixe et de zoom. Une focale fixe signifie que la distance focale est fixe… (merci Captain Obvious) comme un 14mm, 35mm, 85mm, etc…, alors que les zooms fonctionnent sur une plage de focales comme les 14-24mm, 16-35mm, 150-600mm, etc… Les focales fixes ont tendance à être plus lumineuses (ouverture maximale plus grande), et laissent donc passer plus de lumière. Mais en contrepartie, vous perdez la flexibilité d’un zoom.
Je trouve que les zooms aident beaucoup dans la composition d’une image. Si un sujet est plus proche que prévu, vous pouvez effectuer un zoom arrière et ajuster votre composition. Votre style de prise de vue contribuera à votre choix d’une focale fixe ou d’un zoom.

Quelles sont les choix possibles?

Il existe de nombreuses marques d’appareils photos disponibles, mais j’utiliserai des exemples Nikon et Canon principalement parce qu’ils sont clairement les leaders du marché (hors hybride). Il y a trois options principales lors du choix d’un téléobjectif : Zoom, Focale fixe et/ou tout simplement l’option de l’objectif le plus abordable possible pour votre budget.

Zooms

Personnellement, mon téléobjectif est un zoom. J’ai déjà utilisé des focales fixes, mais je préfère la flexibilité d’un zoom. En tant qu’utilisateur Nikon, j’utilise l’objectif Nikkor 200-500mm f/5.6E ED VR . C’est un objectif formidable pour son tarif. Avec un moteur silencieux et une très bonne stabilisation. Pour sa review complète, rendez-vous ici.
Dans le très haut de gamme il y a le Nikkor 200-400 mm f/4 VR II qui est absolument génial. Il possède un Auto Focus silencieux et très rapide, il réagit rapidement lorsque vous suivez des sujets en mouvement. Par contre il est à vous pour une somme à quatre chiffres !

Pour les utilisateurs de Canon, l’équivalent est l’objectif EF 200-400 mm f/4L IS USM avec télé-convertisseur 1.4x intégrée. Si le prix du Nikkor vous effraie, j’espère que vous êtes bien assis: l’objectif Canon coûte presque le double du prix du Nikkor 200-400mm, il est à environ 10 999€.

Mais pour ce prix, vous obtenez un télé-convertisseur 1.4x intégré. Votre objectif se «transformera» en un 280-560mm f/5.6.
Et bien que vous puissiez acheter des télé-convertisseurs pour l’objectif Nikkor (à un prix bien inférieur au plusieurs milliers d’euros de différence), le fait qu’il soit intégré en fait un objectif beaucoup plus polyvalent.

Focale Fixe

Il existe une variété de téléobjectifs à focale fixe. Les objectifs les plus courants sont les 300mm, 400mm, 500mm et 600mm – mais vous pouvez aussi avoir des objectifs de 800mm.

Les longues focales sont très lourdes et il existe par conséquent une solution répandue: utiliser un objectif 300 mm avec un convertisseur 1,4x.
L’objectif Nikkor 300 mm f/2,8G AF-S ED VR II avec convertisseur pour Nikon KENKO 1,4x deviendra un 420 mm f/4. Ce n’est pas beaucoup moins cher que le 200-400 mm, mais il y a aussi directement le Nikkor 300 mm f/4 qui est beaucoup moins cher.

Comme toujours, Canon a son propre équivalent. Le Canon EF 300 mm f/2,8L IS USM II qui est plus cher que le Nikkor et peut également être utilisé avec un convertisseur 1,4x.
Le Canon 300mm f/4 est beaucoup moins cher.

Mais si vous souhaitez un long téléobjectif, le choix le plus courant est une focale fixe de 500 mm. Pour Nikon, il s’agit de l’objectif Nikkor 500 mm f/4 G ED VR
Pour Canon, il s’agit du Canon EF 500 mm f/4L IS II USM
Pour sigma, c’est le 500mm f/4 DG OS HSM Sports (Monture Canon/Monture Nikon)

Les objectifs abordables

Quand je commençais la photographie animalière, je me suis acheté un petit téléobjectif Nikkor. C’était beaucoup (beaucoup) moins cher que les objectifs haut de gamme. Évidemment, la comparaison n’est pas la même. L’ouverture maximale est plus petite, les moteurs Auto-Focus sont plus lents et la qualité de l’image est moins bonne.
Mais que pouvez-vous attendre comme résultat lorsque vous ne payez qu’une fraction du coût d’un haut de gamme? Malgré tout, j’ai pris des photos qui ont été primées et publiées dans plusieurs magazines européens avec ce petit téléobjectif Nikkor 55-300mm.

Les marques comme Sigma, Tamron, Tokina, fabriquent également des objectifs pour Nikon, Canon et d’autres marques. Le téléobjectif le plus connu est l’objectif 150-600mm ouvrant à f/6.3 zoomé au maximum.
– Tamron G1 pour Canon et Nikon
– Tamron G2 pour Canon et Nikon
– Sigma Contemporary pour Canon et Nikon
– Sigma Sports pour Canon et Nikon
Sigma à été un peu plus loin avec son nouveau 60-600mm f/4,5-6.3

Regardez mon article sur le Tamron 150-600mm ici pour vous faire une idée de ses capacités.

Personnellement, ceci est mon conseil à tous ceux qui débutent. Ces objectifs sont une option peu risquée, car si vous remarquez que la photographie animalière n’est finalement pas faite pour vous, vous n’avez pas perdu plusieurs milliers d’euros.

Cependant, si vous avez un peu plus de budget (et que vous êtes un utilisateur Nikon), optez pour l’objectif Nikon 200-500mm (Retrouvez mon article complet ici). J’ai fait une revue récemment et c’est un objectif vraiment fantastique pour son prix.

Il convient également de lire mon article «Comment photographier la faune sauvage à petit budget», qui traite de nombreux objectifs et boîtiers photo.

Résumé

Le monde des objectifs d’appareil photo est vaste. Il y a tellement d’objectifs différents disponibles sur le marché et tous varient parfois légèrement. J’espère que cet article vous aidera à faire le bon choix parmi les trois options principales, à savoir : les zooms, les focales fixes ou les «abordables»

Si vous le pouvez, essayez les objectifs avant de les acheter afin d’éviter toute mauvaise surprise. Sinon, demandez à un ami ou à un collègue qui en a déjà un de vous donner son opinion sur l’objectif que vous souhaitez.

Post Author: Fawn et Flore

2 Replies to “Comment choisir son premier téléobjectif pour la photographie animalière?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *