Site Loader

Quel que soit le type d’équipement photo, il existe toujours un compromis et les objectifs ne font pas exception. En général, ce compromis se fait sur le prix, la qualité de l’image ou le poids.
Ainsi, lorsque cet objectif Tamron SP 150-600 mm f/5-6,3 Di VC USD est sorti, il a comblé bien vite tout ceux qui cherchait un bon compromis.
Avant sa sortie il n’y avait pas d’objectif avec cette plage focale pour ce prix.
Vous avez une plage de zoom énorme de 450 mm au total; montez le sur un appareil photo à capteur APS-C et vous obtenez l’équivalent d’une focale énorme, dans un format relativement petit.
Est-ce l’objectif parfait pour la photo animalière?

Canon 7D II +
Tamron SP 150-600 mm f/5-6,3 Di VC USD

Cet article n’est pas un test labo avec plein de courbes, graphiques et formules optiques par rapport à tel ou tel capteur.
Je vais répondre aux questions les plus courantes, à savoir :
La vitesse de mise au point automatique est-elle rapide? Les flous d’avant et d’arrière plan sont-ils agréables à l’œil? Est-il net? Est-il lourd en main après plusieurs kilomètres? Toutes ces choses que l’on cherche à savoir avant d’investir dans un objectif.
C’est parti !

À 150 mm, l’objectif offre des possibilités de prises de vue plus larges.


@150mm ©Ginie

Avec le zoom énorme de 600 mm, vous pouvez également prendre des portraits de plus près.


@600mm ©Ginie
Les concurrents

Si vous êtes chez Canon, un des concurrents pour cet objectif est l’EF 100-400 mm f/4,5-5,6 IS USM avec un extender. Il s’agit d’un objectif très populaire pour la photographie de faune, et maintenant que la version Mk2 de cet objectif est disponible, le Mk1 est un excellent achat d’occasion. L’autre option serait également le premier EF 400 mm f/5,6, toujours avec extender.
Personnellement, si c’est uniquement pour la faune, j’opterai pour la focale fixe, il sera plus net à 400 mm et surtout plus léger. La focale fixe n’a pas de stabilisation d’image ce qui est gênant pour les prises de vue à main levée, mais pour être honnête avec les longues focales, je suggère de toute façon d’utiliser un trépied ou un monopod.


En soignant son approche et sa composition, le Tamron ne souffre que de peu de ces concurrents.
@600mm ©Ginie

Comparé à ces deux objectifs, le Tamron vous rapprochera de 200 mm de votre sujet directement à la sortie du boîtier, avec une perte de seulement 1 stop de lumière.
Un nouveau Sigma 60-600mm est également sorti. Si le budget n’est pas un trop grand frein pour vous, il peut être intéressant de voir s’il y a une si grande différence de qualité d’image malgré les années de différence. Sinon il y a le 150-600mm Contemporary – Monture Nikon | Canon
et bien évidement la version Sport (un peu supérieure), également en monture Nikon | Canon.

Si vous êtes chez Nikon, le concurrent est le Nikkor 200-500mm f/5.6E ED VR . Pour en savoir plus, je vous recommande de lire mon article à son sujet ici ! (SPOILER : Sa stabilisation, entre autre, est au dessus de celle du Tamron)

Prise en main, caractéristiques et qualité de fabrication

Pare-soleil retourné, il mesure environ 26cm et devrait donc se glisser assez facilement dans la plupart des sacs photo classiques. Même monté sur le boîtier , la taille reste correcte compte tenu de sa focale. L’objectif est livré avec un capuchon massif (95 mm) pour protéger l’élément frontal et un grand pare soleil qui se verrouille par simple rotation. Après plusieurs essais, l’ensemble tient bon, vous ne devriez donc pas le perdre. Comme cet objectif peut atteindre 600 mm, il est assez difficile de passer de 150 mm à 600 mm d’une seule rotation, tout comme le Nikkor 200-500mmf/5,6


Une bonne prise en main permet d’être réactif sur le terrain et de ne louper aucun instant.
@600mm ©Ginie

L’objectif est doté d’un verrou permettant à 150mm d’empêcher la lentille de s’étendre tout seule, mais ce verrou ne peut être désengagé à aucune autre longueur focale.
À cause de cela, à plusieurs reprises, après avoir pris des photos à 200 ou 300mm, je marchais en tenant le pied de l’objectif et celui-ci s’allongeait lentement jusqu’à 600 mm. C’est un peu pénible.
J’aime bien la façon dont il s’est comporte en main; il est très équilibré monté sur un Canon 7D Mk2, maintenu par le pied du collier, il me permet de suivre sans problème des sujets en mouvement.
Les bagues de mise au point et de zoom sont agréables et fluides.


Verrou permettant à 150mm d’empêcher la lentille de s’étendre tout seule

Pour un objectif de cette focale, il est vraiment agréable d’avoir un système de stabilisation. Son fonctionnement est assez silencieux mais je ne le trouve pas aussi efficace que celui du Nikkor 200-500 f/5,6, loin de là.
Avec l’ouverture maximale limitée, le poids un peu élevé et la longue focale, il est impératif d’activer le VC.
Encore une fois, un trépied vaut le coup, malgré son poids supplémentaire, lorsque la vitesse d’obturation commence à baisser.

Mise au point Auto-Focus

Je trouve que la mise au point sur cet objectif est plutôt rapide, silencieuse et qu’elle tient vraiment compte du sujet ciblé. Cependant, à certaines occasions, il patine un peu, en particulier sur les cibles en mouvement. J’ai trouvé qu’il était plus facile de composer approximativement les sujets en mouvement à environ 350-400 mm, faire une première mise au point, puis zoomer jusqu’à 600mm et faire la mise au point finale. Comme vous pouvez l’imaginer, au début c’est assez délicat. C’est pourquoi je vous recommande vivement d’utiliser une tête pendulaire sur un trépied.


@600mm ©Ginie

Ouverture

La première chose à prendre en compte avec ce genre de zooms téléobjectifs est qu’ils ont une ouverture variable. Sur celui-ci à partir de 150 mm, vous êtes à f/5, puis si vous effectuez un zoom avant à partir de 225 mm, vous passerez à f/5.6 jusqu’à environ 420 mm. Ensuite, vous serez à f/6.3 jusqu’à 600 mm.
Un autre inconvénient, aux focales les plus longues et à pleine ouverture (f/6.3 dans ce cas à 600 mm) est que la netteté de l’image est affectée, ce qui donne une image plus douce, moins nette.
Une façon de remédier à cela est de réduire l’ouverture, genre f/8 ou f/10, mais ce faisant, vous n’avez pas seulement besoin de plus de lumière pour maintenir une bonne vitesse d’obturation, mais, basiquement vous aurez plus de mal à faire comme ces jolis portraits de la faune à cause de la profondeur de champ accrue.
C’est l’une des principales raisons pour lesquelles les “supers” téléobjectifs à plusieurs milliers d’euros coûtent autant car ils vous permettent de maintenir des vitesses d’obturation élevées lorsque la lumière commence à baisser sans trop monter en iso.

ISO 6400 @600mm ©Ginie
Qualité d’image

Le point essentiel qui va nous faire dépenser dans tel ou tel objectif est : Quelle est la qualité d’image obtenue?
J’ai utilisé cet objectif sur un Canon 7D Mark II. Sur ce boîtier, la qualité et la résolution du Tamron étaient très bonnes. Les aberrations chromatiques n’étaient pas très prononcées et même dans les cas extrêmes, elles pouvaient être éliminés facilement dans Lightroom en un seul clic.
La résolution des images était excellente et les petits détails des sujets sont très bien retranscrits.
Fermer le diaphragme rend les images vraiment bien plus nettes.

Canon 7D II @600mm f/8 ©Ginie
La netteté de cet objectif permet d’enregistrer des détails très fins, comme dans les plumes de ce rouge gorge.
Résumé et options d’achat

Je pense que pour moins de 1 000 €, c’est un excellent objectif. Il fonctionne bien, produit des résultats corrects et n’est pas trop lent pour les sujets en mouvement.
Il a bien quelques faiblesses, mais encore une fois, à ce prix, c’est un très bon compromis.
Cet objectif est disponible auprès des revendeurs fiables suivants pour les appareils photo :
Canon
Nikon
Sony

Si vous envisagez d’effectuer votre achat via les liens, sachez que je gagne une petite commission sur la vente, que cela n’augmente pas le prix et que ça permet de garder ce blog en ligne.

Crédit photo : GinieInstantNature

Post Author: Fawn et Flore

3 Replies to “Review : Tamron SP 150-600mm f/5-6.3 Di VC USD”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *